Un peu d'Histoire

L'histoire du judo

Le Judo, une inspiration de la nature.

En observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses casser sous le poids de l'agresseur naturel et les plus souples s'en débarasser en pliant, un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort. S'inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs, Jigoro Kano posa en 1882 les principes fondateurs d'une nouvelle discipline : le judo, littéralement "voie de la souplesse". En proposant un développement physique, moral et spirituel, le judo permet aux judokas de s'épanouir en harmonie avec eux-même et surtout avec les autres. En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale sous l'impulsion de Maître Kawaishi et de Paul Bonét-Maury, président fondateur de la Fédération française de Judo en décembre 1946.

L'affirmation d'une discipline sportive.

A partir des années 60, le courant sportif devient dominant. Le judo est inscrit au programme des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Brillants lors des compétitions européenees, les judokas français obtiennent leurs premiers succès en 1972 aux Jeux de Munich, puis au Championnat du monde de Vienne en 1975 où Jean-Luc Rougé devient le premier champion du monde français. Depuis, les résultats français n'ont fait que progresser tant chez les garçons que chez les filles. En 2000, aux Jeux Olympiques de Sydney, David Douillet devient le judokas le plus titré de tous les temps (4 fois champion du monde et 2 fois champion olympique). Franchi en 2003, le cap des 580 000 licenciés place désormais la FFJDA comme la troisième fédération "olympique" en France. Cette réussite est l'histoire d'une passion partagée depuis toujours par tous les acteurs du judo français, dirigeants, professeurs et pratiquants dans le respect des valeurs morales conformes à l'éthique du judo.

Du Judo Club de Thann à l’E.C.T.

Le Judo, à Thann, c’est tout d’abord un homme, Jean BIASSE, qui découvrit cet Art Martial à Paris, lors de sa formation de Professeur à l’Ecole Normale Supérieure d’Education Physique et Sportive.

En 1953, âgé de 25 ans, titularisé professeur au lycée Scheurer Kestner de Thann et fraîchement promu ceinture noire diplômé d’Etat, il décida de faire du Judo, un sport pour tous.

Il créa alors le Judo Club de Thann (JCT), dont M. BLOSSER fut le premier Président. Il n’hésita pas à piocher dans ses propres deniers pour louer une salle, rue des Cigognes, au cœur de la vieille ville, et l’équiper d’un tatami et d’un poêle à bois.

Le Judo avait enfin pignon sur rue à Thann.

Le JCT compta parmi ses membres des premières heures, certaines personnalités des plus illustres du judo alsacien, comme M. BADER, figure emblématique du Judo à Cernay ou encore Bernard MESSNER, premier conseiller technique régional d’Alsace, directeur mondial du judo universitaire, premier 7ème dan du Judo alsacien et qui préside actuellement aux destinées de la Ligue d’Alsace. Ils ont été les témoins de cette époque faste où l’on apprenait le judo avec trois fois rien : « en classe de 6ème, l’initiation au judo se faisait sans kimono, mais avec une simple veste de treillis ».

Par leur parcours, ils ont su faire honneur à leur premier professeur.

En 1962, le JCT déposa ses premiers statuts officiels.

Sous l’impulsion de Werner KNOLL, professeur jusqu’en 1976, actuellement 7ème dan,  le JCT quitta le dojo spartiate de ses débuts pour s’installer au Cosec de Thann.

A cette époque, le dojo n’accueillait pas que des judokas mais également les sections de Karaté et d’Aïkido, respectivement enseigné par M. GIMENEZ et François STUTZ. Ce dernier fait toujours partie de nos membres actifs. La section de karaté disparu vers 1984.

Vers 1977, les clubs de Thann et de Vieux-Thann fusionnent et le 16 janvier 1978, l’ECT (Ecole de Combat de la Thur) de Thann est officiellement créée.

En 1985, Roger MULLER passa le flambeau à Bernard BURGUNDER pour l’enseignement du Judo et en 1986, Didier BAUER prit en charge l’enseignement de l’Aïkido.

C’est en 1997 que Joël CONGIU, Vice-Président depuis 1989, accepta la responsabilité de Président du club.

Pour ses 30 ans, en 2007, l’ECT compta 190 licenciés toutes disciplines confondues, avec 115 jeunes et 75 adultes.

Nos deux enseignants actuels, tous deux titulaires du Brevet d’Etat (Label National pour Bernard), ont depuis été promus 5ème Dan.

Ils honorent dignement la mémoire de Jean BIASSE et sont l’exemple que cherchent à suivre les membres actuels de notre club. Preuve en est avec le nombre impressionnant de Dan qui se retrouvent sur le tatami tous les soirs de la semaine.

 

Joël CONGIU – Président de l’ECT de Thann de 1997 à 2018

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

elizabeth mallauran | Réponse 30.12.2015 14.03

Petit pincement au coeur de lire cette page
Ancienne judokate du club de Thann, que de bons souvenirs
Serai ravie de retrouver certains des années 1961 à 1966

Voir tous les commentaires

Commentaires

21.02 | 21:20

un site qui twiste ! Bravo !!!

...
30.12 | 14:03

Petit pincement au coeur de lire cette page
Ancienne judokate du club de Thann, que de bons souvenirs
Serai ravie de retrouver certains des années 1961 à 1966

...
26.12 | 23:33

bonjour 0751472795

...
16.02 | 19:28

Belle photo !!!

...
Vous aimez cette page